French Arabic Chinese (Simplified) English German Italian Japanese Portuguese Russian Spanish

 

Combat d'infanterie sur une route, 1870 - Soldats du 24e d'infanterie de la brigade Micheler - Paul Louis Narcisse Gralleron (1848-1901)

(Musée de l'Armée, Paris)

De récents événements ont attiré l'attention sur le 24° RI - bataillon de téserve Ile de France. Occasion d'évoquer l'historique de cette unité "atypique".

Le 24e Régiment d’Infanterie (24e RI) est le seul régiment de l’Armée de Terre exclusivement composé de réservistes opérationnels. Il fait partie du pilier Commandement Logistique des Forces (COM LOG). Ses réservistes opérationnels font partie de la Garde Nationale.

Le 24e RI est l’héritier du Régiment Royal créé en 1656, dont le premier Colonel fût le Duc d’Arpajon. Il est renommé au sein de l’armée de Turenne.

Il devient Régiment de Brie à partir de 1775 puis 24ème Régiment d’Infanterie sous la Révolution Française.

Sous l’Empire, le régiment se couvre de gloire à Iéna (1806) et à Friedland (1807), où il anéantit une partie de la garde russe. Il participe aussi aux batailles d’Eylau (1807), d’Essling (1809) et de Wagram (1809).

Envoyé en Algérie lors de la Restauration, il s’y distingue par sa bravoure, notamment lors des combats de la Chiffa (1836).

Il s’illustre dans la défense du territoire national en 1870, et lors des deux conflits majeurs du XXème siècle. En 1914, il participe à la Bataille de la Marne, et connaitra tous les théâtres du conflit (Artois 1915, Verdun 1916, Chemin des Dames 1917, Aisne 1918…).

Le Régiment est en garnison à Paris lorsqu’éclate la seconde Guerre Mondiale. Il appartient à la Division de Paris.

Il combat en Belgique et dans les Ardennes où il est pratiquement détruit le 10 juin 1940, en ayant rempli sa mission : tenir sans esprit de recul.

Après 1945, le Régiment retrouve la région parisienne, avec pour mission la défense de Paris. Il y gagne son surnom de « Régiment de Paris ».

En 1984, il ajoute à sa mission opérationnelle la fonction de Régiment d’Honneur de la Présidence de la République, et participe à ce titre à toutes les cérémonies parisiennes.

Le Régiment sera projeté en Bosnie dans le cadre d’un mandat de l’Onu en 1994.

Implanté au Fort de Vincennes depuis la fin de la seconde Guerre Mondiale, il y est dissous en 1997 suite à la fin du service militaire.
Le Régiment est recréé à Vincennes en juin 2013, sous le nom de 24ème Régiment d’Infanterie – Bataillon de Réserve d’Ile de France.
Son Drapeau est décoré de la Croix de Guerre 14-18 avec deux Palmes et une étoile de Vermeil, de la Croix de Guerre 39-45 avec une Palme. Il porte depuis 1919 la Fourragère aux couleurs de la Croix de Guerre 14-18
Dans les plis du Drapeau sont inscrits huit noms de batailles : Valmy 1792, Hondschoote 1793, Gênes 1800, Iéna 1806, Friedland 1807, Les Deux Morins 1914, Artois 1915, l’Aisne 1918.
Le Régiment reste fidèle à sa devise « Sans Egal ». Ses soldats portent toujours  le surnom donné par Napoléon 1er : «les Braves du 24ème RI ».

Implantation

Le 24ème Régiment d’Infanterie est implanté à la fois à  Vincennes et à Versailles.
Il renoue ainsi avec les traditions du Régiment d’avant 1940.
L’État-major et deux Compagnies de Combat sont implantés au Fort Neuf de Vincennes ; les deux autres Compagnies de Combat sont basées au Camp des Matelots à Versailles.

24ème Régiment d’Infanterie – Bataillon de Réserve Ile de France
Fort Neuf – Cours des Maréchaux
Case 137
75614 Paris Cedex 12

Mission - Composition

Mission
En continu, participe à des missions Vigipirate (Sentinelle, Cuirasse, …)
Totalement opérationnel, le Régiment engage ses personnels tout au long de l’année sur les missions qui lui sont confiées sur le territoire national.
Certains de ses personnels sont également projetés en OPEX ou sur des missions de courte durée dans les DOM-TOM.
Le 24ème RI appartient au Commandement Logistique des Forces (COM LOG) et ses réservistes font partie de la Garde Nationale.

Composition

Le Régiment est composé à 99 % de réservistes opérationnels, dont 18 % de femmes.
Il comprend un Etat-Major et 4 Compagnies de combat au format Proterre.
Son effectif actuel est de 600 personnels ; il poursuit sa montée en puissance avec un effectif prévisionnel de 700 personnels fin 2018.

Recrutement – Intégration au Régiment

Recrutement

Le régiment recrute à la fois des jeunes sans expérience militaire, d’anciens du Service Militaire et d’anciens personnels d’active (Réserve Opérationnel Niveau 2).

Il recrute environ 100 personnes par an, essentiellement dans la région parisienne.

Les candidats peuvent postuler sur le portail des réserves, pour initier les démarches administratives et être convoqués pour un entretien de pré-sélection.
Une fois retenu, le candidat est convoqué pour une Préparation Militaire Réserve (PMR) de 11 jours, qui doit permettre de confirmer son aptitude à devenir réserviste opérationnel.

La réussite aux différents tests lui permet de signer ensuite un Engagement à Servir dans la Réserve (ESR) au Régiment, et d’achever sa Formation Initiale du Réserviste (FMIR).

Intégration au régiment

Dès la fin de la FMIR, le nouveau réserviste est intégré dans une Compagnie de Combat pour poursuivre sa formation militaire.
Il est entrainé aux Missions Communes de l’Armée de Terre (MICAT), afin de pouvoir être engagé dans l’année de son engagement.
Après sa première année de service, et en fonction de son engagement et de sa disponibilité, le réserviste se verra proposer des formations complémentaires, techniques (permis, tir,…) ou permettant de prendre des responsabilités (Chef d’Equipe, Chef de Groupe, …).


Droits : Armée de Terre